Ali Farka Touré – Toumani Diabaté

By

Je vous présente aujourd’hui de la musique que j’aime beaucoup, qui est très reposante, douce et pleine de rêverie. Elle nous vient de l’Afrique et l’instrument principal s’appelle la Kora. Voici une définition de ce qu’elle est :

La kora est un instrument de musique à cordes africain. C’est une harpe-luth mandingue (SénégalMaliGambieGuinéeSierra Leone…).

Selon la légende, la première kora était l’instrument personnel d’une femme-génie qui vivait dans les grottes de Kansala en Gambie. Impressionné et ému par la musique de l’instrument, un grand chef de guerre, Tiramakhan Traore, décida d’en déposséder la femme-génie. Aidé de ses compagnons de chasse, Waly Kelendjan et Djelimaly Oulé Diabaté, il récupéra l’instrument qui échut à Djelimaly, le griot du groupe. Djelimaly la transmit à son fils Kamba. Et ainsi elle passa de père en fils jusqu’à Tilimaghan Diabaté qui l’introduisit au Mali.

Il ne faut pas confondre la kora avec d’autres instruments à cordes assez similaires tels le n’goni ou le bolon. La première description de la kora, appelée konting (confondue avec le luth ekonting) par les explorateurs des siècles derniers, évoquait un instrument à 21 cordes.

Si vous souhaitez en savoir plus cliquer LA.

Un morceau choisi ici « Ruby », joué par Ali Farka Touré à la gurkel (guitare) et Toumani Diabaté à la Kora (cliquer sur leurs noms)

Advertisements