Etre heureux

By

bonheur

Quand on est une âme torturée par les sentiments,

Quand on ne sait pas les prendre tout simplement,

Que le manque de confiance nous envahit

Qu’il nous gâche constamment nos instants de vie,

Pourquoi ne pas arrêter de se poser tant de questions

Et laisser le coeur l’emporter à jamais sur la raison ?

La vie est ainsi faite qu’il faut parfois y croire

En donnant place enfin à la réalisation de nos espoirs.

Mais quand le mauvais temps est bien présent

Et que parler n’est toujours pas le moment,

La tempête prend alors de l’ampleur dans cette vie

L’esprit divague, l’esprit pleure, l’esprit n’en finit,

N’en finit de souffrir et d’espérer de jours meilleurs

Pour enfin jouir d’un simple, facile et grand bonheur.

Les coeurs saignent, les coeurs souffrent, les coeurs se vident

Se déversent alors les pires horreurs, des mots perfides.

Quand on n’a jamais appris à aimer par manque d’être aimé

Ou bien que l’amour n’a jamais eu la couleur de la paix,

Quand on ne sait comment éprouver des sentiments inconnus

et  que seul est aisé de se comporter comme un étranger, un ange déchu.

Le mot famille n’a jamais eu de sens commun en votre conscience

Perdu vous êtes dans cette immensité, votre innocence,

Vierge de toutes connaissances qui pourraient vous aider

Alors est-ce possible de pouvoir l’adopter et la dompter ?

Vous êtes ici comme ce pantin désarticulé

qui ne sait prendre ses propres responsabilités,

La tâche vous parait si grande et pleine de difficultés

Que vous baissez les bras sans même avoir commencé.

Pourquoi toujours compliquer les choses de la vie

Quand vivre tout simplement et avec joie suffit ?

Les non-dits ne peuvent qu’amener à des malentendus

Et faire courir jusqu’à cette voie qui inévitablement est sans issue.

La lassitude l’emportera surement et sans doute un jour,

Lassitude de cette incompréhension de tous les jours,

La vie ne doit pas être un continuel combat,

Les forces manquent pour toujours porter le mat,

Ce mat drapé de blanc signe évident d’amour et d’ouverture

Mais son poids est si lourd qu’il marque de trop d’usures.

Alors réagissez avant qu’il ne soit bien trop tard

Et que cette vie ne finisse en réel cauchemar.

N’avez-vous donc pas choisi cette vie ?

N’était-elle pas là votre envie ?

Il faut braver ses peurs et faire face

Pour profiter pleinement et sans trace,

Parce qu’à la fuir et l’éviter

Vous risquez de la perdre à jamais…

Il faut prendre le bonheur là où il est

Et ne pas sans cesse tout compliquer.

Parce que la vie est assez dure sans avoir à rajouter tant de malheur.

« Parce qu’être heureux, c’est avoir dépassé l’inquiétude du bonheur ». (Maurice Maetterlinck)

Parce qu’être heureux c’est de se contenter de ce que l’on a,

Parce qu’être heureux c’est de se conforter dans nos choix.

Il serait dommage de ne se rendre compte de son bonheur qu’après l’avoir perdu

Et de se dire qu’au final, tout ce qu’on voulait et souhaitait on ne l’a pas vécu.

« On peut supporter seul le chagrin, mais il faut être deux pour être heureux » – Haziz

Texte écrit en juillet 2012

Publicités