Tant de choses de Guy Goffette

By

lonely_parasol_by_foxwiththevox-d4vdbbp

Tant de choses

Tu as laissé dans l’herbe et dans la boue
tout un hiver souffrir le beau parasol rouge
et rouiller ses arêtes, laissé la bise
abattre la maison des oiseaux

sans desserrer les dents, à l’abandon laissé
les parterres de roses et sans soin le pommier
qui arrondit la terre. Par indigence
ou distraction tu as laissé

tant de choses mourir autour de toi
qu’il ne te reste plus pour reposer tes yeux
qu’un courant d’air dans ta propre maison
– et tu t’étonnes encore, tu t’étonnes

que le froid te saisisse au bras même l’été.

Extrait du recueil de poésies Le pêcheur d’eau, Guy Goffette –  Gallimard

(Photo de  FoxwithTheVox sur deviantart)

Je remercie Anne pour la découverte de cet écrivain et poète.

Publicités