A toi, ma vie

By

arc_en_ciel_by_magicmaja-d4smaag

Chère toi,

Tu as pris ta plume pour écrire mon chemin. Tu as tracé de tes mots une ligne. Parfois droite, parfois sinueuse, parfois… Elle s’est brisée à plusieurs reprises. Assortiment de joies, de tristesses, de drames, de doutes, de souvenirs bons ou mauvais, oubliés ou à jamais ancrés. Ton encrier a revêtu toutes les couleurs, des plus pâles aux plus vives, des plus claires aux plus sombres. Ecrits faits d’échanges et de rencontres, de liaisons amoureuses ou non, de relations amicales enrichissantes, de solitude… Cette ligne, finalement, a toujours continué à évoluer. Manquant d’encre parfois, en surplus d’autres fois mais toujours existante.

A toi je m’adresse, par le biais de cette lettre, pour te signifier ma gratitude. Celle de me faire exister grâce à ta prose, celle qui fait danser les coeurs mais qui peut aussi les broyer. Peu importe, l’important est d’être. Aux travers des sentiments tu sillonnes et insères ta verve. Dur, douce, tendre, généreuse, froide, gourmande, séductrice, impitoyable, impétueuse… Mais toujours sincère et emportée.

Parfois je me suis sentie loin de toi, – Oh ma vie ! – la distance grandissante m’effrayant. Pétrifiée dans cet état de solitude j’ai crié après toi. Désespoir. Je n’avais plus aucune prise, j’étais ton pantin. Pantin désarticulé. Mais pantin qui de ses larmes revit, qui de ses espoirs tend vers la lumière. Larmes qui embellissent le ciel de l’arc-en-ciel. Couleurs du coeur. Couleurs saignant de ta plume.

Dans un perpétuel recommencement, tu dessines les vallées et montagnes qui te donnent de la matière, friable ou robuste, étincelante ou fade. Mais cette plume est mienne aussi. Je suis montée dans ce train qui ne sait où il va, mais j’ai confiance. Confiance parce que tu es une artiste et que ta palette est grandiose, infinie, pleine de surprises. Et que malgré tout, je décide de te lire ou non.

Je ne suis pas habituée aux échanges épistolaires, surtout de ce type. Alors pardonne-moi cette prose approximative. Je sais que ta réponse sera écrite non sur le papier et sans doute pas comme je l’attends, mais elle sera. Parce qu’en réalité elle est ce que je suis, avec une part d’incontrôlables.

                                                                                                                                                                                                  Ton moi.

Ceci est ma participation aux plumes d’Apshodèle avec, en plus des mots imposés, une forme demandée pour le texte, celle d’une lettre. Les mots imposés étaient donc : plume, épistolaire, échange, relation, courrier, essoufflement, assortiment, liaison, amoureux, carte, rencontrer, lettre, souvenir, distance, train, couleur, pétrifier, pantin, perpétuel.

logo-plumes2-lylouanne-tumblr-com

Image d’illustration de MagicMaja sur deviantart.

Publicités