Aimer

By

fin_de_journee_sur_la_plage_4_by_necy-d2xoyvv

Elle marche, bercée par la musique de son coeur, ses pieds caressant le sable doux. La brise de cette fin de journée, chargée des rayons de l’été, sillonne son corps. Elle lui rappelle son souffle sur elle. Le long de sa joue ruisselle l’amour, chaud et douloureux. Son regard mouillé cherche dans le ciel les étoiles qui ne tarderont à poindre. Mais il lui faut patienter. Ce moment elle l’attend pourtant. Là où elle pourra se perdre dans cette étendue scintillante. Où le sublime lui fera oublier, pour un instant… qu’elle a mal.

Au loin elle entrevoit deux silhouettes. Elles tournoient, légères. Elle sait. Elle aime voir l’amour autour d’elle. Souffrance. Les images se précipitent dans sa tête sans qu’elle ne puisse s’en échapper. Belles, sensuelles, voluptueuses. Son coeur saigne. Son regard, son odeur, son esprit…. Elle se sent bousculée, noyée par ses sentiments qui l’envahissent.

Elle voudrait lui dire, encore et encore. Mais elle ne peut pas, elle ne doit pas. Elle ne veut pas qu’il souffre de sa douleur. Et ce n’est pas le moment, c’est égoïste se dit-elle. Elle voudrait le protéger d’elle, le laisser à ce moment qu’il attendait tant. Pourtant elle ne peut se contenir, son amour déborde, elle a besoin de crier. Des mots ruissellent de son coeur, des messages cachés. Alors elle pleure, pleure à s’étouffer de cet amour, pleure de ne parvenir à se contrôler, pleure de ce qu’elle fait.

Elle écrit. Elle efface. Elle écrit. Elle efface. Pourquoi effacer ? Elle a peur. Elle n’a pas le droit. Mais effacer, c’est effacer son coeur. Lui a besoin de parler. Elle se bat… Mais n’y arrive pas. Cet être qu’elle cherche depuis si longtemps. Elle le sent, il est là. Et pourtant elle est seule. Seule avec ses rêves. La douleur en elle d’aimer et de n’être aimée. Elle n’a pas d’espoir. Elle sait. Mais de savoir n’est pas suffisant pour effacer ce qui est gravé en elle. Le contrôle souvent, l’incontrôlable parfois. Alors elle va les blottir dans un coin de son coeur. Il faut continuer. Sans.

 Les étoiles enfin apparaissent les unes après les autres.

Elle plonge, nappée par les flots de son amour.

 

Advertisements