Gauthier / Almanza – Coeur de Pierre

By

coeur de pierre

Il est né avec un coeur de pierre, elle, avec un coeur d’artichaut… {quatrième de couverture} Séverine Gauthier et Jérémie Almanza.

Je n’ai jamais vraiment lu de BD et je ne pensais pas le faire, du moins pas avant un bon moment. Mais quand je suis tombée sur le coup de coeur de Jérôme D’une berge à l’autre, j’ai sauté dessus rien qu’en voyant les illustrations et ce qu’en disait Jérôme. A savoir que le récit était sous la forme de poèmes, d’alexandrins plus précisément.

Je trouve qu’on dirait un album jeunesse plutôt qu’une BD par les illustrations et l’histoire racontée, qui est un conte. La narration est à la troisième personne du singulier et nous sommes avec trois personnages. Un petit garçon né avec un coeur qui ne bat pas, une pierre à la place d’un coeur. On ne lui prédit rien de bon : il ne pourra éprouver aucune émotion,  sera toujours de mauvaise humeur et ne sourira jamais. Ses parents l’éduqueront alors comme tel… A la même date, une petite fille née, elle, avec le sourire et un artichaut comme coeur, « les battements de son coeur légers chantaient une chanson ». Elle sera alors élevée comme elle est, choyée, une petite fille toujours gaie et joyeuse, fragile, qui ne voit autour d’elle jamais le mal et la tristesse, pleine de générosité. Et un autre petit garçon, lui avec un coeur en or, qui sera alors précautionneusement entouré, surprotégé, « ses parents (…) ayant fait de sa chambre une cage dorée ». Un enfant dans sa solitude qui manque d’un ami, d’une grande gentillesse, d’une sensibilité pure, de l’empathie.

La petite fille tombera amoureuse du petit garçon au coeur de pierre, mais lui ne la verra pas, l’ignorera et déchirera les feuilles d’artichaut qu’elle lui offrira par amour. L’autre petit garçon tombera amoureux de cette petite fille qui elle-même l’ignorera, aveuglée par son amour pour l’enfant au coeur de pierre. Et soudain… Je vous laisse découvrir la suite ! Un conte sur l’amour, sur la solitude, sur l’éducation, sur l’empathie, sur notre nature propre mais aussi sur la façon dont on a été élevé, ce qui est projeté sur nous et qu’on reflète.  Finalement ce petit garçon au coeur de pierre n’aura peut-être pas le coeur aussi dur qu’on peut le penser… L’épreuve de la vie.

Un album merveilleusement illustré par Jérémie Almanza, avec des couleurs à l’image des sentiments et des êtres, dans le rose et l’orange, ou dans le noir et le marron, le jaune or… Des personnages très bien réalisés avec des expressions d’émotions très réussies, un coup de main d’une grande joliesse, plein de douceur et de subtilité, très bien fini. Pas de dialogues ici, une histoire tout simplement en poésie, tout en alexandrins, intelligents et évocateurs. Un scénario de Séverine Gauthier, une association parfaite.

Je peux dire que j’ai eu un coup de coeur pour cette BD jeunesse qui exprime à la fois la noirceur et la beauté des échanges humains, toute une réalité infiltrée ici avec intelligence et beauté. En peu de pages, un échantillon de ce que l’amour peut offrir comme prendre, ce qu’il peut solidifier et ce qu’il peut fragiliser, et ce qu’il peut aussi reconstruire. L’apprentissage de l’évolution dans les relations, le non-acquis, l’imprévisible, la vie en somme. De bonnes bases à inculquer aux enfants je trouve.

coup de coeur

Citations :

« Mais quand il arriva, elle fut bien déçue
Et rien ne se passa comme elle avait prévu.
Il ne l’embrassa pas devant l’arbre aux baisers.
Il déchira son coeur avant de s’en aller. »

******

« Ils commencèrent ainsi à coller un par un
Les morceaux de feuilles sur son coeur affaibli.
Elle sentit alors dans le creux de ses mains
Son petit coeur brisé revenir à la vie. »

Une illustration :

CoeurdepierreFofo1

Jérémie Almanza est né à Bensançon en 1982. Tout petit, il est subjugué par Max et les maximonstres de Maurice Sendak, Les Contes de la rue Mouffetard, les romans de Roald Dahl, mais aussi les dessins animés du Club Dorothée. Après un bac ES, il suit un cursus de six ans en fac d’économie, où il tient le blog BD Le Placard à chocolat. Puis il abandonne ses études pour dessiner sa toute première bande dessinée Aristide broie du noir. Son graphisme est aujourd’hui influencé par le cinéma de Caro et Jeunet, les films d’animation issus du Studio 4C, et de nombreux auteurs et illustrateurs tels que Nicolas de Crecy, Taiyou Matsumoto, Mike Mignola, Tony Sandoval, Cyril Pedrosa…  Il est sur Facebook.

Séverine Gauthier est née le 3 juin 1977 à Reims. Très tôt, elle s’intéresse à la bande dessinée, d’abord en tant que lectrice, puis très vite elle se met à créer des histoires qu’elle dessine. Elle délaissera finalement le dessin pour se consacrer à l’écriture. Elle se lance dans des études d’anglais d‘abord en France, puis en Angleterre. Professeur d’anglais dans un lycée depuis maintenant 6 ans, Séverine Gauthier n’a jamais cessé d’écrire. Passionnée par la littérature pour enfant, et par l’œuvre d’écrivains tels que Roald Dahl, Séverine a de nombreux projets d’écriture. NOODLES ! paru en mai 2006 aux éditions Soleil, est le premier de ses projets à voir le jour, une grande aventure teintée de fantaisie et d’humour.

Merci à Jérôme pour cette découverte que je vais offrir à mes enfants avec grand plaisir ! (L’un l’a déjà vue et beaucoup aimé les illustrations, mais il est encore petit pour l’instant, il ne sait pas lire à ce jour. Il pourra donc l’apprécier à sa juste valeur un peu plus tard. Maman le fait pour lui 😀 )

J’inscris cette lecture au challenge Petit Bac d’Enna dans partie du corps.

petitbac2013

Publicités