La richesse de notre terre

By

Tu arriveras toujours ainsi sans crier gare,

Même quand le ciel se fait bleu de toute part,

Tu t’élances de ta majestueuse et affreuse grandeur,

Prenant la force nécessaire dans les grandes profondeurs.

La vue de ta présence engendre avant tout la torpeur

Puis vient ensuite la compréhension de notre erreur.

Celle de se trouver à cet instant en ce lieu

Et de ne pas avoir eu le destin d’un heureux.

Car à en voir cette masse s’avancer aussi vite

Il est juste de ne croire en un miracle par la suite.

Mais notre instinct de survie ne l’entend pas ainsi

Et le mot “rescapé” pourra surement être dit.

Et tu t’affales alors de toute ta hauteur en une fois

En claquant notre terre de ton énorme poids,

Tu cours et t’étales à une vitesse folle

Comme possédé par la soif de conquérir et recouvrir le sol.

Tu engloutis telle une affamée ce qui est devant toi

Ne laissant échapper aucune de tes multiples proies.

Végétaux, animaux, constructions, humains …

Tu les effaces et les balances hors de ton chemin.

A ta manière tu nous cries de bien faire attention

Que la nature est reine et qu’il est hors de question,

Que l’humain se prenne pour le maitre sur terre

Et qu’il en fasse sans vergogne un dépotoir à ciel ouvert.

Tu nous préviens avec colère de notre manque de respect

Quant à notre façon de faire et notre grande vanité.

La terre n’appartient à personne et c’est là ton devoir

Par ta puissance et tes moyens de nous le faire savoir.

Mais pouvons nous entendre ce que tu dis en ton nom

Aveuglés par notre envie de contrôle et de domination.

Il le faudra pourtant car nous partons sinon

Vers l’inévitable voie de l’auto destruction.

Cette vague qu’on appelle Tsunami

Cette vague qui ôte bien des vies,

Est ta réponse à notre propre orgueil

Car nous dépassons bien trop souvent le seuil,

Le seuil qui prévient du dépassement des limites

Nous devons alors agir et cela très très vite.

Toi la Nature tu viens reprendre parfois tes droits

Pour nous montrer ici que nous ne sommes pas les rois.

Parce que la terre est riche et source d’éternel bonheur

A qui sait la traiter comme telle et lui faire grand honneur.

Alors espérons fort que nous t’entendions bien un jour

Pour éviter d’aller à notre propre perte sans l’ombre d’un détour,

Et qu’il n’est pas trop tard pour encore sauver

Tout ce que tu es et qui nous fait exister.

Laure

Publicités